Skip to Content

DE LA SOPHROLOGIE POUR PREPARER LE BAC (ARCHIVE)

Paru dans "L'UNION" du 26 mai 2013.

RETHEL / De la sophrologie pour préparer le bac

Un, deux, trois, respirez !

  L'approche des examens est une période angoissante pour les lycéens. L'infirmière du lycée Verlaine de Rethel, Sandrine Massart, s'est aperçue que les élèves prenaient des médicaments pour gérer leur stress. « C'est dommage, il y a d'autres alternatives pour lutter contre le stress et l'angoisse », dit-elle. Et l'une des pistes possible : la sophrologie.

« Cette année, on a décidé de mettre en place des séances de sophrologie pour les élèves de terminale sur la base du volontariat ». Ainsi une fois par semaine, 24 élèves participent à ces séances.

Ancien proviseur de lycée, Lélie Jacquemain-Lombard, devenue sophrologue, diplômée de l'école de sophrologie du Nord-Est, propose une heure de relaxation. Images mentales positives, apprentissage respiratoire, les séances semblent apporter beaucoup aux élèves.

Retrouver l'estime de soi « On a pu voir la différence avec les premières séances », affirme la sophrologue. En effet, elle a pu constater que certains élèves étaient très rigides, repliés sur eux-mêmes : « La sophrologie c'est accueillir de la souplesse », dit-elle. « C'est une discipline des sciences humaines qui repose sur un ensemble de techniques simples à la portée de tous, basées sur l'amélioration de la respiration, la relaxation par le mouvement, l'utilisation de la visualisation positive et de techniques spécifiques, elle se situe au carrefour de la relaxation occidentale et de la méditation orientale ».

Selon les lycéens, ces séances (ils en sont à la 7e sur les 10 prévues) les ont détendus, et les aident à mieux se préparer à l'échéance qui les attend. « On retrouve l'estime de soi, l'harmonie, la confiance en soi, on visualise positivement l'examen », confient les jeunes. « On se projette dans un cadre positif, on voit le succès, les gens qui nous aiment et nous entourent qui veulent notre réussite, cela nous apporte beaucoup de confiance », témoigne un autre élève.

« Tout passe par le corps, on apprend à ne pas se laisser déstabiliser, à relâcher les tensions corporelles avec des exercices dynamiques, la concentration sur un objet neutre naturel, végétal ou minéral, pour trouver l'harmonie entre le corps et le mental », explique Lélie. De cette manière, des élèves ont même réussi à passer le code de la route avec sérénité. Souhaitons-leur autant de succès au bac.

V.K.